Le plurilinguisme : enjeux et défis

Le plurilinguisme : enjeux et défis

26 octobre 2016

Le CRDP, étant un établissement public placé sous la tutelle du Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur, est le concepteur des curricula scolaires et le gardien de leur mise en œuvre via la formation des enseignants dans le secteur public.

Concernant la révision et la réforme des curricula, l’aspect langagier est celui qui apparaît comme atout indispensable à la conception des contenus des programmes libanais ; puisque le Liban se caractérise par ses communautés interculturelles et il s’agit d’encourager les élèves à apprendre plus d’une langue étrangère, et à acquérir des compétences communicatives auxquelles contribuent toute expérience des langues et dans lesquelles les langues interagissent et sont en corrélation.

Il ne s’agit plus d’acquérir une, deux, voire trois langues, mais de développer un répertoire langagier et des compétences transversales ainsi que des capacités linguistiques qui leur permettent de travailler dans différentes situations.

Dans ce contexte, la création d’un curriculum interactif pourrait constituer une réelle rénovation au sein du système éducatif libanais, tout en introduisant l’enseignement de plusieurs langues et la mise en place d’activités et d’outils pédagogiques plurilingues à la portée des enseignants.

C’est pourquoi, la formation continue des enseignants demeure sujette à des changements aussi bien au niveau des contenus de formation qu’au niveau de sa mise en place ; nous promouvons de nos jours des formations hybrides joignant deux types complémentaires, la formation à distance et celle en présentiel, permettant aux enseignants d’améliorer leurs compétences en vue d’assurer un enseignement plurilingue de qualité.

Par ailleurs, dans le cadre des projets que le CRDP pilote, nous citons ceux qui ont pour but de développer chez les enseignants les compétences et les méthodologies d’enseignement de l’anglais et du Français - tels que CLIL, IFADEM, PROFLE, PCELT, Functional English  - en partenariat avec différentes instances comme l’Institut Français, l’AUF, l’OIF et le British Council ; ainsi qu’un projet visant  l’apprentissage de l’Italien comme langue seconde, en partenariat avec l’université italienne Sienna. Ce dernier projet a démontré une réussite significative, surtout qu’il y eut la mise en œuvre d’un curriculum tenant compte des caractéristiques de la langue italienne.

Ensuite, le rôle du CRDP est par excellence la promotion du plurilinguisme par le biais de la création de programmes plurilingues ou celui d’une scolarisation dans différentes langues. En effet, l’augmentation du nombre de réfugiés et l’objectif social d’inclusion de tous les apprenants - récemment lancé dans la nouvelle politique du Ministère de l’éducation - implique que les enseignants /formateurs apprennent à gérer la diversité sociale, ethnique et culturelle de leurs élèves. Ainsi, ces situations plurilingues extrêmement variées et complexes concernent tous les enseignants de toutes les disciplines à tous les niveaux. On rappelle l’idée primordiale de considérer l’hétérogénéité, non comme un problème, mais comme une ressource d’apprentissage pour construire le plurilinguisme à l’école.

Face à cette complexité, il nous semble essentiel de repenser la priorité de la formation des enseignants et de tenter de construire des formations qui tiennent compte de la diversité des pratiques linguistiques, culturelles et identitaires, etc.

Mais encore à réfléchir, comment donner aux enseignants les moyens de développer une capacité réflexive sur le monde actuel et sur le rôle du langage et des langues non seulement dans les apprentissages mais aussi dans la construction identitaire des élèves ?

Merci