Les dimensions culturelles des enseignements/apprentissages des langues dans les contextes des pays francophones du monde arabe

Représentant le Ministre de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur

Allocution de Dr Nada OWEIJANE

La Présidente du Centre de Recherche et de Développement Pédagogiques

 

Les dimensions culturelles et interculturelles des enseignements/apprentissages des langues dans les contextes des pays francophones du monde arabe

الابعاد الثقافية وما بين الثقافية لتعلّم وتعليم اللغات في الدول العربية الفرنكوفونيّة

(Problématiques éducatives, méthodologiques et perspectives)

Jeudi 10-05-2018 (UL – Rectorat)

 

Permettez-moi tout d’abord, de souhaiter la bienvenue aux invités francophones et arabes. J’ai l’honneur d’être parmi vous aujourd’hui et de représenter Monsieur le Ministre Marwan Hamadé, qui accorde une importance primordiale à ce séminaire, surtout que le Liban traverse une période indispensable et considérable dans la réforme des curricula, mettant en place un curriculum interactif reposant sur des ressources et des dispositifs numériques.

Nous sommes une génération éducative virtuose qui a connu le livre papier, l'utilisation de l'ordinateur, la découverte de la communication à distance, les médias numériques et les réseaux sociaux, de sorte que le monde numérique nous entoure, de tous les côtés et s’insère dans tous les aspects de notre vie actuelle, de la vie scolaire à la vie du citoyen.

Dans les dimensions culturelles et interculturelles des enseignements/apprentissages des langues, le numérique se présente comme une valeur ajoutée et privilégiée pour les différents acteurs impliqués dans le processus d’enseignement et d’apprentissage. Une réflexion didactique, en termes d’autonomie, de créativité, de collaboration, de formation et d’accompagnement, nous a poussés à mettre en œuvre des ateliers de développement des curricula nationaux, dans la philosophie d’une conception, qui vise à moderniser le programme libanais dans un panorama de croisement horizontal et vertical entre les différents objectifs et compétences linguistiques, scientifiques et humaines, et entre les différentes matières et les différents cycles et niveaux scolaires.

Une conception qui prend en considération le développement cognitif, intellectuel et physique de l’apprenant, dans un apprentissage socio émotionnel et un climat scolaire positif reposant sur le respect, la sécurité et l’inclusion. Une conception qui vise un futur citoyen actif, créatif, coopératif et participatif, chercheur, questionneur, conscient de ses comportements et de ses responsabilités, excellent dans la résolution de problèmes, et maîtrisant les compétences technologiques et communicationnelles requises pour produire la connaissance.

Cette approche sur le profil de l’apprenant de demain nous invite aussi à reconsidérer les critères de recrutement des enseignants ainsi que le contenu de la formation initiale et continue à leur fournir. Elle nécessite également à revoir les normes des bâtiments scolaires et la disponibilité et l’utilisation des équipements et des matériels dans les écoles. Cette requête sur le profil de l’apprenant nous pousse vers de nouvelles stratégies, de nouvelles approches, de nouvelles méthodologies d’enseignement-apprentissage et de nouvelles pédagogies. Dans ce cadre-là, des projets de formation continue et des recherches descriptives et des recherche-action ont été menés et pilotés par le CRDP pour mieux comprendre, évaluer, agir et développer les compétences professionnelles des enseignants (comme PISA, TIMSS, DNE, IFADEM, ProFle, DELF/DALF, Clil, et autres).

Chère audience,

La langue française est un outil indispensable qui permettra aux pays francophones de poursuivre leur collaboration et leur communication afin de maintenir des relations politico-éducatives, sociales et économiques de valeur.

En effet, ce séminaire, qui regroupe des experts et des pédagogues venant des pays francophones arabes et dont les expériences sont signifiantes dans l’enseignement du et en français, constitue la table ronde qui nous permettra de s’ouvrir aux autres pays francophones et au monde aussi bien au niveau culturel, que scientifique, pédagogique et social.

Il est fondamental de signaler que la langue française demeure une partie intégrante de notre culture et de notre monde socio-éducatif.

Le Liban a de tous temps été un lieu de rencontre entre les cultures et les civilisations diverses. Il a pu accueillir une pluralité linguistique et culturelle à travers les missionnaires et les institutions scolaires et universitaires.

Les pratiques plurilingues, pluriculturelles et interculturelles semblent être historiquement la vocation du Liban dès avant leur émergence européenne et internationale. Tant il est vrai qu’une visée essentielle de l’éducation est de créer un espace de compréhension commune et d’acceptation réciproque, à l’école et dans la vie.

La stratégie future

  • Le CRDP croit en l’importance de l’introduction des langues étrangères dès les premières années scolaires.
  • Ceci demeure plus enrichissant puisque l’apprentissage de plusieurs langues favorise l’apprentissage de plusieurs cultures, et permettra par la suite aux apprenants d’intégrer les savoirs, savoir-faire et savoir-être dans leur vie quotidienne.
  • L’usage des langues étrangères constitue ainsi un moyen pour développer chez les apprenants les compétences de communication qui leur permettront plus tard d’agir en société.
  • En addition, le CRDP veillera à créer un espace d’activités significatives pour les apprenants dans un environnement sociolinguistique favorable, c’est-à-dire à œuvrer à rendre davantage présente cette langue dans l’environnement culturel des jeunes citoyens.
  • Le CRDP veille constamment à développer les compétences de ses bureaux et départements tant au niveau des ressources humaines, qu’au niveau de la technologie et de l'approche pédagogique, il veille surtout à assurer des formations continues de qualité au corps professoral du secteur public.

Le Ministère de l’Education et de l’Enseignement Supérieur et le Centre de Recherche et de Développement Pédagogiques, sont ouverts à la coopération et au partenariat avec les organismes nationaux et internationaux pour le bien de l’éducation.

Pour clore, au nom de Monsieur le Ministre, je vous invite à mener des réflexions profondes sur les contextes dans lesquels nous vivons, et sur les défis qui nous entourent, afin de proposer des solutions qui nous permettront de maintenir la langue française comme outil des produits pédagogiques, scientifiques, intellectuels et culturels.

Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont participé à la réussite de cette initiative. Et nous souhaitons une très bonne chance à vous tous et une très bonne continuation dans vos pratiques pédagogiques qui s’unissent toutes pour le bien des élèves. J’espère que votre séminaire suivra agréablement le cours que vous lui souhaitez et qu’il donnera lieu à des recommandations qui viendront nourrir et enrichir notre réflexion.

 

À travers l’Éducation, nous construisons ensemble.